Les décisions stratégiques et opérationnelles de production

L’organisation d’une production varie selon chaque entreprise, son environnement, sa clientèle, ses fournisseurs, la nature et la qualité de ses produits. Les décisions de production peuvent avoir un caractère stratégique ou opérationnel.

Les Décisions Stratégiques

Ces décisions consistent à choisir un excellent mode de production et une parfaite politique de production.

Le Mode de Production

Pour le mode de production, il faut tenir compte des besoins du marché ainsi que des exigences de la clientèle sur la qualité et la diversité du produit. Quand les paramètres montrent un profil du produit stable, la durée de vie de...



celui-ci tend à s’allonger tout en conduisant le dispositif de production à un profil analogue (produit standardisé à coût optimisé). Inversement, si le profil du produit est très varié (effet de mode), sa durée de vie est raccourcie ce qui contraint le dispositif à être flexible et à innover rapidement.

Le mode de production dépend aussi de la technologie. Cela permet alors d’opter pour une production par projet, en continu, en masse ou en petites séries.

La Politique de Production

Concernant la politique de production, il faut que l’entreprise opte pour celle qui correspond à la demande. En fonction de la politique de production, l’entreprise peut fabriquer sur commande, concevoir sur stock, assembler sur commande ou faire une différenciation retardée. Dans ce même contexte, l’entreprise a la possibilité de fabriquer entièrement en interne les produits ou confier quelques activités à d’autres sociétés extérieures. Tout dépend uniquement du savoir-faire, du volume à fabriquer et de la structure des coûts.

Les Décisions Opérationnelles

En termes de décision opérationnelle, on peut trouver l’arbitrage entre objectifs multiples contradictoires et les décisions d’application quotidiennes.

L’Arbitrage entre Objectifs Multiples Contradictoires

Pour l’arbitrage entre objectifs multiples contradictoires, il intervient au niveau de l’exécution. À ce niveau, les contraintes peuvent nécessiter une hiérarchisation des priorités d’application entre le volume, la qualité, le délai et le coût du produit. Il faut savoir que ces entités ne s’accordent pas toujours. Autrement dit, prioriser la qualité peut entraîner une augmentation du coût et du délai, prioriser le coût ne convient pas à la qualité et au délai, etc. L’une des solutions pour sortir de ce cercle c’est de fixer un but prioritaire entre ces quatre. Dans ce sens, il est possible de privilégier le volume et essayer de minimiser le coût et le délai tout en ayant une qualité acceptable.

Les Décisions d’Application

Pour les décisions d’application, elles concernent surtout la production quotidienne. Les planifications conduisent à définir l’ajustement dans la fabrication. Dans ce domaine, le bureau d’études doit être capable de déterminer les bonnes conditions (outillages, équipements, ressources, etc.) pour la production du produit. L’entreprise doit aussi être capable de prévoir la quantité à produire ainsi que la date de production qui permettrait d’atteindre cette quantité. Cela va essentiellement dépendre des moyens humains et matériels à disposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *